DE| FR| IT| Contact

Adeptes de sports d’hiver à l’action durant une période sensible

Les sports de plein air qui se pratiquent hors des pistes et des sentiers sont souvent une source de dérangement pour la faune sauvage. Il s’agit en particulier de la randonnée en raquettes, de la randonnée à ski ainsi que du ski ou du snowboard hors piste. En respectant les 4 règles de comportement suivantes, les adeptes de sport de plein air sont assurés de pratiquer leur activité favorite dans le respect de la faune sauvage.

Les sports d’hiver constituent un véritable défi pour les animaux sauvages. D’une part, des sites qui étaient jadis rarement fréquentés par l’homme en hiver sont aujourd’hui très facilement accessibles et d’autre part, la survie durant la saison d’hiver est déjà en elle-même difficile (froid, manque de nourriture,…). Les activités qui se pratiquent en dehors des pistes, comme la randonnée en raquettes ou à ski et le ski hors piste peuvent être particulièrement problématiques pour la faune sauvage.

La randonnée en raquettes

La randonnée en raquettes connait un véritable boom depuis quelques années et se pratique à toutes les altitudes. Les endroits particulièrement appréciés sont les régions peu pentues et les forêts clairsemées des Alpes et des Préalpes, qui sont également souvent des habitats de grande valeur pour le Grand-tétras, espèces menacée. Les sentiers raquettes balisés ont souvent fait leur preuve. Ils sont d’une part judicieusement situés et donc attrayants pour les randonneurs en raquettes et d’autre part, ils permettent de les canaliser (en Suisse romande: Swiss Snowshoe. En Suisse alémanique: Global Trail, Zentralschweizer Schneeschuh-Verband).

Randonnée à ski

Les adeptes de randonnée à ski se promènent en majeure partie dans des régions montagneuses encore intactes et difficilement accessibles. De nombreux animaux vivent dans ces espaces, également en hiver. La montée se fait en général sur une seule trace, même lorsque qu’il y a plusieurs randonneurs. Pour la descente, par contre, le but étant en général de skier dans la poudreuse, chacun occupe général un espace relativement important. De plus, avec leur vitesse de déplacement élevée, les skieurs font souvent fuir les animaux à grande distance.

Descentes hors-pistes

Les skieurs ou snowboarders hors-pistes dévalent les pentes, parfois boisées, à proximité des pistes de ski et qui ne sont pas prévues à cet effet par l’exploitant. Ils sillonnent donc des zones qui sont normalement tranquilles et dans lesquelles les animaux se retirent afin d’éviter les dérangements causés par l’exploitation normale de la station.

Qu’est-ce qu’un comportement adéquat?

En respectant les 4 règles de la campagne «Respecter c’est protéger», tout un chacun est certain de pratiquer son activité favorite dans le respect de la faune sauvage. Cela vaut également pour les randonneurs en raquettes ou à ski et les adeptes du hors-piste. D’autres informations sur la planification de randonnées respectueuses de la faune sauvage sont disponibles sur le site www.respecter-cest-proteger.ch.

Adeptes de sports d'hiver

Plus d’informations

4 règles

  1. Respectez les zones de tranquillité et de protection de la faune : les animaux sauvages s’y retirent pour se nourrir et se reposer.
  2. En forêt, restez sur les sentiers et les chemins balisés : les animaux peuvent ainsi s’habituer à la présence de l’homme.
  3. Évitez les lisières de forêt et les surfaces non enneigées : les animaux apprécient particulièrement ces endroits.
  4. Tenez les chiens en laisse, en particulier en forêt : les animaux sauvages fuient en présence de chiens en liberté.

Logo Respecter c'est proteger